ACCUEIL

Le mot du Président

        Depuis le 2 Septembre dernier, la réforme des rythmes scolaires s'applique uniformément au territoire.

          Le canton d'Arnay ne déroge pas à cette obligation et à la mise en place de la réforme même amendée n'a pas été sans soulever de nombreux problèmes aux élus et tout particulièrement à ceux qui composent les RPI. En effet, la charge de l'organisation des fameux TAP (temps d'activité périscolaires) incombant aux seules communes, le recrutement des animateurs, la prévision des transports et la planification des activités sont particulièrement lourds pour les plus petites d'entre elles.

     C'est pour cette raison, que j'ai souhaité soutenir, dès le mois de mai, l'ensemble des élus dans cette démarche. A partir de cette date, une réflexion a été engagée au sein d'une commission "rythmes scolaires" créée à cet effet, la plus ouverte possible. Y ont participé les élus, les membres des équipes enseignantes ainsi que la Directrice et le Président du Centre Social d'Arnay. Le conseil communautaire désirait en effet une large concertation afin que la mise en place  de cette réforme s'appuie sur le consensus le plus large.

       L'enjeu était très clairement d'utiliser ces temps périscolaires pour donner accès à des activités sportives, culturelles et artistiques diversifiées, à l'ensemble des enfants du canton. Le conseil communautaire s'est prononcé depuis le départ sur la gratuité du service rendu aux familles et à un accès égal aux mêmes activités où que soit scolarisé l'enfant.

     Le recours au savoir faire du Centre Social, qui intervient comme principal prestataire, s'est imposé quasi immédiatement, développant et pérennisant son activité. Les premiers retours nous indiquent clairement que nous avons fait le bon choix en instituant ce partenariat.

       Bien entendu, le dispositif mérite quelques ajustements. Certains d'entre vous, parents, membres des équipes enseignantes, animateurs nous font remonter des remarques, des pistes d'amélioration et... des encouragements qui démontrent que la Communauté de Communes a fait le bon choix.

Bien Cordialement.

Jérôme SOUPART

Président de la Communauté de Communes.